Bio/CV

Ariane Ouellet

Ariane Ouellet est une artiste professionnelle en arts visuels. Après des études collégiales en photographie au Cégep du Vieux-Montréal et à l’Universtité Concordia, elle a complété un bac multidisciplinaire orienté vers les arts visuels à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

C’est avec un projet de photographie documentaire intitulé Les faiseurs de forêts qu’Ariane a diffusé pour la première fois son travail. De 1999 à 2001, ce documentaire mettant à l’honneur le métier de reboiseur de la forêt boréale lui a permis de voyager à travers le Québec pour faire connaître ce métier méconnu. En 2003, elle décroche une bourse de création pour un autre projet de photo documentaire, L’humain possible, à travers lequel elle part à la recherche de personnalités et d’organismes ayant contribué à façonner l’Abitibi-Témiscamingue d’aujourd’hui. Parmi la galerie de portraits, un regard particulier était posé sur la place des femmes dans l’histoire de la région et dans les métiers traditionnellement masculins.

Tout à tour animatrice au Centre d’exposition d’Amos, éducatrice auprès des groupes scolaires, coordonnatrice d’un centre d’artiste autogéré puis libraire, ses implications culturelles sont nombreuses. Enrichie de son expérience en librairie, elle fait partie en 2011 des membres fondateurs des Éditions du Quartz. En 2013, elle pilote la publication du livre d’art Œuvres gravées de Roger Pelerin, un artiste incontournable dans le monde de la gravure au Québec.

Tout en poursuivant un travail d’artiste en atelier et en exposant de façon régulière dans les centres d’expositions de l’Abitibi-Témiscamingue, puis à la Galerie Rock Lamothe art contemporain, elle entreprend en 2015 de développer une expertise en art mural. En 2020, en plus de partager son savoir comme formatrice, mentor ou médiatrice culturelle via le programme Artiste à l’école, elle consacre le plus clair de son temps à des projets de murale à travers la région.

Parmi ses réalisations marquantes, elle fut chargée de projet et maitre d’œuvre de la murale hommage à Richard Desjardins Des territoires coulés dans nos veines, réalisée en co-création en 2018 dans un viaduc de Rouyn-Noranda. Cette murale a reçu le Prix Culture et développement 2019 du Réseau Les Arts et La Ville, et a été sélectionné au Public Art Review du Creative City Network of Canada en octobre de la même année.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s